• Hortense

Et si le meilleur régime alimentaire devenait le vôtre ?

Lorsque l’on veut perdre du poids ou prendre soin de sa santé via l’alimentation, on va compter ses calories ou bannir certains aliments.


Les glucides, communément appelés les sucres, sont souvent mal vus et l’on souhaite les bannir totalement de notre alimentation pour perdre du poids alors que notre corps en a besoin et que c’est la source d’énergie préférée de l’organisme !


Nous allons voir ici comment cela se passe et pourquoi il est très important de s’intéresser à sa glycémie, le taux de sucre que l’on a dans le sang !


Ce qui est compliqué lorsque l’on veut perdre du poids c’est que l’on entend tout et son contraire, arrête de manger des glucides VS c’est la source d’énergie principale de l’organisme, mange beaucoup de protéines VS c’est mauvais pour les reins, le gras fait grossir VS mange un avocat par jour…


Il y a de quoi devenir folle avec toutes ces injonctions et l’on se retrouve facilement perdue à imaginer qu’il va nous falloir passer un doctorat en nutrition avant de pouvoir perdre nos kilos du noël précédent.


C’est normal d’être perdue et honnêtement j’ai été perdue pendant des années jusqu’à ce que je m’intéresse à comment le corps fonctionne et que je creuse cette question-là plutôt que de savoir quel régime me fera perdre le plus rapidement possible tous mes kilos en trop !


L’erreur que l’on fait toutes c’est de suivre un programme alimentaire sans comprendre comment fonctionne notre corps.


En comprenant comment fonctionne notre glycémie et ce que l’alimentation fait au corps, nous avons des clés pour savoir quel type de régime alimentaire est adapté ou non et pour arrêter de suivre des programmes et créer sa propre routine alimentaire, celle qui nous fait plaisir et du bien et qui respecte le fonctionnement de notre corps et cherche à l’aider plutôt qu’à le surcharger de travail.


La glycémie


Il existe différents types de stress que notre organisme peut ressentir, l’un d’eux est le stress biologique, chimique. Lorsque l’on mange on va soit causer du stress à notre organisme soit réduire son stress, le choix des aliments est primordial pour déterminer cela.


Et ce qui va déterminer si le corps subit un stress ou en est soulagé, va être, en partie,

notre intervention sur notre glycémie.


La glycémie c’est le taux de sucre que l’on a dans le sang, le sucre (glucose) étant la source d’énergie principale de l’organisme.


Qu’il y ait trop ou trop peu de sucres dans notre sang, c’est-à-dire que notre glycémie soit trop élevée ou bien trop basse, notre corps va automatiquement ressentir un stress et son job est à tout prix de maintenir notre glycémie à un taux normal.


Ce qu’il se passe lorsque l’on mange


La ghréline est l’hormone qui est sécrétée lorsque notre corps a besoin d’énergie, c’est donc elle qui va déclencher la sensation de faim et le besoin de nourriture.


Lorsque l’on a trouvé de quoi manger, la digestion commence dans la bouche avec la mastication et les enzymes salivaires qui vont petit à petit casser les molécules du bol alimentaire.





Lorsque la nourriture arrive dans l’estomac, le travail de « cassage » des molécules continue car le principe est de réduire notre bol alimentaire à l’état liquide et de récupérer les différents nutriments pour que le corps puisse transformer tout cela en énergie et fonctionner.


Une fois passé l’estomac, les aliments réduits à l’état liquide vont arriver dans l’intestin grêle et les nutriments et notamment le glucose vont être absorbés et envoyés dans la circulation sanguine.


Tout ce qui n’a pas été absorbé continue sa route vers le gros intestin ou colon pour être éliminé.


Le rôle de l’insuline


Lorsque le glucose est dans la circulation sanguine, les cellules ne peuvent pas l’absorber comme cela, elles ont besoin d’insuline.


L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas et c’est un peu la clé qui va ouvrir les récepteurs des cellules pour laisser passer le glucose. J’aime bien m’imaginer que l’insuline c’est passe-partout de Fort Boyard et qu’elle va conduire le glucose jusqu’aux cellules et leur ouvrir la porte pour que les cellules puissent ensuite utiliser le glucose et le transformer en énergie.


Donc lorsque la concentration de glucose dans le sang, la glycémie, augmente, le pancréas sécrète de l’insuline et l’insuline s’occupe d’amener le glucose aux cellules et du coup de faire diminuer la glycémie.


L’excès de glucose


Bon qu’on se le dise, lorsque l’on vide la boîte de cookies ou bien que l’on finit la tablette de chocolat, on apporte beaucoup trop de sucre à l’organisme et du coup nos cellules disent stop une fois qu’elles ont eu leur dose.


L’excès de glucose est alors stocké dans le foie et les muscles pour pouvoir être facilement utilisé lors des périodes de jeûnes que l’on a (la nuit, temps prolongé entre deux repas…).

Mais c'est que lorsque l’on a eu une rude journée et qu’en plus du paquet de cookies et de la tablette de chocolat on a vidé un sachet de bonbons, même les stocks des muscles et du foie arrivent à saturation.


Le corps va alors stocker l’excès de glucose dans nos cellules adipeuses en transformant le glucose en « gras » et ce sont les réserves qui seront utilisées en dernier recours en cas de jeûne…


Quel sucre ?


On parle de sucre simple pour le fructose, contenu dans les fruits, le lactose, contenu dans les produits laitiers, et le maltose contenu dans les féculents.


Les sucres simples vont provoquer un shot d’énergie car ils vont apporter une grande quantité de glucose à l’organisme.


Il va y avoir derrière un crash car l’insuline produite par l’organisme pour amener ce glucose aux cellules, est produite en trop grande quantité et on se retrouve alors avec une chute du niveau de sucre dans le sang.


Le corps réclame alors de nouveau du sucre pour revenir à l’équilibre et maintenir une glycémie normale !


On parle de sucre complexe pour tout ce qui va être céréales comme le millet, le quinoa, les légumineuses et les légumes car il faut plus de temps à l’organisme pour « casser » les molécules et donc cela fait moins l’effet d’un shot d’énergie et d’une chute ensuite.


Le sucre raffiné


Le sucre raffiné est absolument inintéressant pour le corps.


Il est extrait des plantes et est tellement raffiné que l’on a retiré les vitamines, les minéraux et les fibres de la plante pour le produire.


Il est donc riche en énergie car riche en glucose mais pauvre en fibre, minéraux et vitamines et donc peut entraîner des maladies comme le diabète, les maladies cardio-vasculaire, l’obésite etc… S’il est trop consommé !


Lors de la digestion, le corps a besoin de minéraux et de vitamines, une alimentation « brute », non raffinée, contient un apport suffisant pour compenser les besoins en vitamines et minéraux de la digestion mais lorsque l’on mange des aliments raffinés, du sucre, nous puisons dans nos propres réserves de minéraux et vitamines pour digérer et nous épuisons nos stocks ce qui entraîne des problèmes de santé comme la fatigue, le surpoids, la baisse de l’immunité…


Les effets d’une glycémie trop haute ou trop basse


Lorsque l’on a trop de sucre dans le sang, que notre glycémie est trop élevée, on parle d’hyperglycémie, les symptômes peuvent être de l’anxiété, un excès de soif, des maux de tête…


Les signes d’une hypoglycémie, un taux de sucre trop bas dans le sang, peuvent être des difficultés de concentration, de l’impatience, de la nervosité, des sueurs, des palpitations cardiaques, de la nausée, de la fatigue, des sautes d’humeur…



Lorsque nous souhaitons perdre du poids ou avoir une meilleure santé, nous nous focalisons sur la quantité de calories ingérées, nous achetons des barres spéciales « régimes », nous buvons des boissons toute prête pour perdre du poids…


Or nous voyons bien que l’alimentation industrielle, raffinée, est mauvaise pour notre organisme.


Ce à quoi nous devons faire attention est notre glycémie, éviter de manger du sucre raffinée, favoriser les sucres complexes plutôt que les sucres simples et surtout arrêter de créer des shots de sucre qui vont provoquer un stress intense à notre organisme.


Plutôt que de regarder la quantité de ce que l’on mange, commençons à nous intéresser à la qualité de nos aliments !


Si vous souhaitez en savoir d’avantage et recevoir des partages de mon expérience avec la nourriture et des informations sur le programme de coaching de groupe pour la perte de poids et la gestion des émotions que je suis en train de créer, n’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter (vous recevrez en cadeau un ebook gratuit pour apprendre à mieux vous organiser, notamment au niveau alimentaire et gagner du temps pour vous).


Vous recevrez chaque lundi un petit email pour prendre de vos nouvelles, vous donner des miennes et échanger encore plus sur tous ces sujets là !

102 vues0 commentaire