• Hortense

Comment maintenir un bon niveau d'énergie

Mis à jour : 30 avr. 2020


Le mot énergie est définit comme la puissance physique de quelqu'un, qui lui permet d'agir et de réagir (Larousse).


Nous avons tous besoin d’énergie pour se lever le matin, aller travailler, s’occuper de la famille, de la maison, nous avons besoin d’énergie pour vivre !


Notre niveau d’énergie est fini, nous ne bénéficions malheureusement pas d'une réserve infinie dans laquelle nous pouvons puiser inlassablement, il est donc important d’apprendre à gérer ce niveau d’énergie pour que nous en ayons tout au long de notre journée et que l’on ne laisse rien ni personne nous la voler !


Je vous partage ici comment à un niveau corporel, mental mais aussi spirituel réussir à conserver son énergie pour vivre une vie plus apaisée, épanouie et sans avoir sans cesse le sentiment d’être au bout du rouleau !




S’organiser



1. Faire le tri dans les activités et les personnes qui nous prennent de l’énergie



Il y a trois types d'activités que nous rencontrons le plus fréquemment dans notre quotidien :


  • Les activités que l’on fait et qui doivent être faites, que cela nous plaise ou non (ménage, rangement, cuisine, courses, hygiène, travail, s’occuper des enfants…)

  • Les activités que l’on fait alors que l’on pourrait peut-être s’en passer (cuisiner 2 heures tous les soirs de grands repas, repasser les serviettes de toilettes, passer l’aspirateur 3 fois par semaine, aider tous les collègues au travail alors que notre to-do list se rallonge à vu d’œil…)

  • Les activités qui nous font du bien mais que l’on fait trop peu à notre goût par « manque de temps » (lire, se détendre, prendre un bain, parler deux heures au téléphone avec un(e) ami(e)…)



Parmi ces activités, certaines nous donnent de l’énergie, d’autres nous en prennent…


Il est essentiel d’être au clair avec :


  • Les activités que l’on fait mais que l’on pourrait déléguer voire supprimer

  • Les activités que l’on ne peut pas déléguer mais que l’on pourrait « améliorer », que l'on pourrait apprendre à voir différemment (je n’aime pas faire le ménage, je mets la musique à fond et je lave en dansant)

  • Les activités que l’on ne fait pas assez ou pas encore mais que l’on pourrait rajouter une fois que l’on a fait le tri dans les deux précédentes catégories


En favorisant les activités qui vous donnent de l’énergie, en révisant votre organisation et en changeant votre état d’esprit par rapport à tout ce que vous ne pouvez pas changer, vous verrez que vous aurez beaucoup plus d’énergie !



2. Eviter le multitasking



L’un des maux de l’ère numérique est le multitasking.


C’est le fait de faire plusieurs choses en même temps !


C’est vrai qu’on dit que les femmes sont capables de faire plusieurs choses en même temps tandis que les hommes en sont incapables… Et si les hommes avaient raison 🤔



Le problème du multitasking, c’est qu’il nous empêche d’être vraiment concentrés or sans la concentration, on s’éparpille, on perd de vue nos objectifs et au final on se sent vidé de son énergie sans pour autant avoir eu l’impression de « faire » quoi que ce soit.





Cela affecte non seulement notre niveau d’énergie mais également notre confiance en nous.


Il est essentiel de s’adonner à une seule tâche à la fois (sauf pour les tâches que l’on fait en pilote automatique comme cuisiner, on peut complètement cuisiner en écoutant un podcast ou en regardant un film sur la tablette… A moins de faire une recette de grand chef, la concentration nécessaire à faire cuir du riz n’est pas perturbée par le multitasking 😉)



3. Avoir une bonne hygiène de vie



J’aborde peut-être ici un sujet qui fâche… Mais l’hygiène de vie est primordiale pour garder son énergie et ne pas terminer sa journée sur les rotules…


Mais qu’entend-on par hygiène de vie ? Il s’agit de l’alimentation, du rythme de vie, des activités physiques, du sommeil, tout ce qui nous permet de faire fonctionner notre corps et notre esprit.


Avez-vous remarqué comme la vie d’un bébé ou d’un enfant est rythmée.


Ces petits êtres sont de vraies machines, ils tombent de fatigue et se lèvent toujours à la même heure, ont faim aux mêmes heures, il y a une heure pour jouer, une heure pour les câlins… Et plus on respecte ce rythme et ces « rituels » mieux ils se portent.




Un enfant que l’on couche à des heures différentes chaque soir, à qui l’on ne donne pas à manger aux mêmes horaires en fonction des jours, que l’on va sortir 3 heures au parc un jour puis plus rien pendant plusieurs jours… aura tendance à être grognon, a moins bien dormir, à pleurer parfois sans raison (apparente)…


Pensez-vous vraiment que l’on se transforme radicalement à l’âge adulte au point de ne plus avoir besoin d’aucun cadre ?


Nous avons autant besoin de rythme et de cadre qu’un petit mais nous l’avons oublié et nous avons appris à ne plus écouter notre corps mais à laisser notre mental diriger toute notre vie. Nous vivons dans notre tête et nous n’entendons plus les messages du corps.


Retrouver une hygiène de vie saine nous permettra de nous sentir à nouveau énergisés et capable d’accomplir tout ce qu’une journée nous offre !



4. Bien manger



Le fait de bien manger fait partie intégrante de notre hygiène de vie mais je souhaitais ici faire un petit focus dessus car c’est mon métier de coach de santé de coacher les personnes sur la nutrition et sur le fait de réapprendre à manger en conscience et à écouter les signaux de leur corps pour vivre en harmonie avec lui et apprendre à l’aimer !


Ce que nous mangeons n’a qu’un seul et unique but, celui de procurer à notre corps l’énergie nécessaire pour fonctionner.

Les plats tout préparés, le sucre, les gâteaux, les sodas, n’ont pas la même valeur nutritive qu’un régime alimentaire fait de produits bruts que l’on cuisine…

Mais comme nous ne donnons pas à notre corps des aliments avec une valeur nutritive intéressante, il n’est pas satisfait et ne peut pas fonctionner de manière optimale.


Nous allons donc nous sentir apathique, sans vraie volonté de vivre nos journées , fatiguée…


Ce que l’on mange est indispensable pour avoir de l’énergie et la garder !



Penser à soi



1. Prendre soin de soi avant de prendre soin des autres



C’est bien de vouloir aider les autres, nos proches, donner un coup de main au voisin, à un collègue, faire du bénévolat dans une association… Mais lorsque c’est trop et que l’on n’a plus d’énergie, que l’on est piégé dans ce rôle de superman ou wonder woman, l’agressivité, l’agacement et l’épuisement prennent le dessus.


Donner et recevoir vont de paires, c’est un échange d’énergie. Imaginons que l'on est comme un pichet d’eau, si on passe son temps à le remplir, il déborde et si l’on passe son temps à le vider, il n’y a rapidement plus rien à verser…


Il est essentiel de se donner à soi-même pour pourvoir donner aux autres.


Notre énergie nous est vitale, nous devons apprendre à la garder pour nous avant de tout offrir à nos proches, à nos collègues, aux voisins, aux inconnus.


Cela n'est pas égoïste car j'ai fort à parier que ceux que nous aidons préfèrent largement nous retrouver détendus, reposés et avec le sourire !


Vous trouverez ici 13 astuces pour prendre soin de vous en moins de 10 minutes par jour : https://www.beeyourselfcoaching.com/post/prendre-soin-de-soi



2. Introverti ou extraverti ?



Connaissez-vous la différence entre un extraverti et un introverti ?


Pendant longtemps j’ai confondu ces notions avec le fait d’être timide ou d’être très à l’aise.


J’ai découvert récemment une nouvelle définition.


L’introversion signifie que l’on recharge son énergie dans la solitude, dans le calme et les moments à soi alors que l’extraversion signifie que l’on recharge son énergie dans le contact avec les autres et dans le groupe.



J’ai donc découvert que j’étais introvertie bien que je sois très à l’aise dans un groupe et toujours à faire la pitre. J’ai enfin compris pourquoi dans les vacances en groupe il y avait toujours à un moment un drame où je pleure, je suis épuisée, je craque, c’est parce que j’ai un besoin vital de solitude et de calme pour me recharger !


C’est essentiel de bien se connaître pour pouvoir répondre au mieux à ses besoins.


Si vous pensez être introverti, n’hésitez pas à garder du temps seul, à vous.


Si en revanche vous êtes extraverti, appelez des amis, organisez des repas, passez du temps avec d’autres pour vous sentir plein d’énergie !



3. Apprendre à dire non




Un autre phénomène très énergivore et dont nous sommes nombreux à souffrir est de dire beaucoup trop souvent oui !


Dire oui à quelqu’un c’est se dire non à soi, dire non à quelqu’un c’est se dire oui à soi.


Beaucoup de personnes souffrent de grandes difficultés à dire non et se vide de leur énergie dans l’aide à autrui…



Apprendre à dire non c’est apprendre à se dire oui à soi et à conserver son énergie pour ce que l’on désire vraiment !



Manager son cerveau



1. Entretenir des pensées positives



L’univers est un vaste champ énergétique, tout est énergie, l’énergie est partout et elle circule.


Il y a des basses fréquences énergétiques que l’on associe aux énergies négatives, aux émotions désagréables, aux pensées noires et des hautes fréquences associées aux énergies positives, aux émotions agréables et aux pensées positives.


Toutes nos actions, toutes nos pensées, toutes nos émotions émettent de l’énergie qui vient nourrir ce champ énergétique universelle.


Essayer d’entretenir au maximum la positivité, entraînez-vous à voir le verre à moitié plein afin d’élever votre taux vibratoire et vous sentir plein d’énergie !



2. Comprendre sa responsabilité émotionnelle



Nous sommes responsables de nos émotions…


Nous nous sentons souvent à la merci des décisions des autres, des aléas de la vie (ex : je pourrai être heureuse seulement une fois que j’aurai obtenu cette promotion, j’ai passé une mauvaise journée car mon patron était excécrable…)


Dans combien de situations nous laissons nous « manipuler » par les circonstances de la vie, comme si notre bonheur dépendait d’éléments extérieurs à nous sur lesquels nous n’avions aucun contrôle ?


Nous avons le pouvoir !


Nos pensées créent notre réalité, libre à nous de les changer.


Je vous l’accorde, cela n’est pas chose facile mais c’est possible et la première étape est de prendre conscience que l’on peut choisir de ne pas se laisser envahir par la mauvaise humeur de notre patron, que l’on peut être heureuse même si l’on n’a pas encore reçu la promotion de nos rêves…


Les circonstances de la vie sont neutres, ce sont les pensées que ces circonstances entraînent qui créent nos émotions agréables ou désagréables.


En apprenant à transformer nos pensées, à analyser pourquoi nous pensons ainsi, on reprend sa responsabilité émotionnelle et on ne laisse plus les autres décider de notre bonheur et nous prendre toute notre énergie !



S’en remettre à l’Univers



Nous avons parlé d’énergie en l’employant dans son sens le plus commun. J’ai de l’énergie signifie alors j’ai de la motivation, je suis en forme, je suis capable d'agir et je n’ai pas d’énergie signifie alors je suis fatiguée, je me sens apathique.


Mais on peut aussi parler d’énergie à un niveau plus spirituel, plus abstrait, plus mystique.



Certains croient qu’il y a autour de nous, une source énergétique. Dans le védisme (civilisation de l'Inde antique) on l’appelle prana, les chinois parle de Qi, certains l’appellent Dieu…


Si nous émettons de l'énergie et que tout est énergie autour de nous, nous devons également veiller à ne pas nous laisser envahir par les énergies environnantes ni à nous vider de la nôtre. On peut protéger notre énergie en veillant à ce qu'elle circule bien, que nos chakras soient équilibrés, que la connexion entre notre corps, notre esprit et notre âme se fasse. Ce travail énergétique se fait en partie en prenant soin de tout ce que l'on a évoqué jusqu'à maintenant mais également à travers, la méditation, le yoga, la prière, les soins énergétiques...


Travailler à une connexion harmonieuse avec cette source d’énergie et à un équilibre en nous, permet de ne plus se laisser envahir ou vider par les énergies des autres et de pouvoir conserver, en toute circonstance, un énergie stable et nourrissante.





Nous avons balayé ensemble différents domaines de nos vies, différents endroits où nous pourrions avoir tendance à nous laisser pomper notre énergie.


La bonne nouvelle c’est que tout est entre nos mains pour réussir à retrouver l’harmonie et à ne plus avoir l’impression de subir ses journées tant l’énergie nous manque pour agir !


Si vous avez des difficultés à implémenter ces concepts et que vous souhaitez être accompagnés pour ne plus avoir l’impression de subir votre vie, retrouver votre pouvoir et vivre une vie choisie, épanouie, n’hésitez pas à prendre contact avec moi pour faire un bilan gratuit et voir si le coaching est la réponse adaptée à votre désir !

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout